ACTUALITÉS

AFSCA : DéFI riz jaune !
Le vendredi 10 juin 2016

AFSCA : DéFI riz jaune !

L’AFSCA s’attaque à un nouveau monument de la gastronomie wallonne : la tarte au riz. L’agence fédérale critique l’usage de lait cru et les conditions de conservation. DéFI  entre en résistance et appelle à la sauvegarde de notre patrimoine.

Quelques mois après l’”affaire du fromage de Herve”, L’AFSCA fait, aujourd’hui, peser la menace de possibles sanctions financières sur les producteurs de la célèbre tarte au riz viervétoise. Le reproche ? L’usage de lait et des méthodes de conservation trop traditionnelle.

Cette nouvelle saillie fait planer l’image d’un diktat des géants de l’agro-alimentaire contre les artisans et les circuits-courts wallons : “Nous nous interrogeons sur les intentions réelles de l’AFSCA, explique Luc Watrin. L’agence avait clairement laissé entendre qu’elle mettrait en place des mesures d’assouplissement en faveur des artisans. On voit le résultat. Le rôle de l’AFSCA est utile mais leur application des normes est exagérément tatillonne. La confiance n’est plus au rendez-vous.” Au point d’y voir un agenda politique caché ? “Le doute grandit parmi les citoyens au grand désavantage de l’agence”, poursuit Luc Watrin.

Face à ce constat amer, il appelle les consommateurs à se mobiliser pour la sauvegarde du patrimoine gastronomique wallon : “C’est à notre savoir-faire que l’on s’attaque. C’est une partie de notre héritage wallon qui risque de disparaître”, explique ce dernier.

DéFI avance plusieurs pistes de réforme pour une sortie de crise :

  • La fin des sanctions financières. “Il est inadmissible que l’AFSCA sanctionne des artisans courageux. Ce n’est pas son rôle. L’agence doit les accompagner comme elle l’a promis en assouplissant les règles et en veillant au respect de notre savoir-faire”.
  • La création d’un réseau des artisans wallons. “Il est grand temps que le secteur se coalise autour de la défense de l’artisanat. Le gouvernement promet, à chaque fois, son soutien mais on constate qu’il ne pourra réussir seul. L’initiative doit venir de la base.”
  • La mise en place de dérogations “tradition”. “Elles ne seront autorisées que pour sauvegarder le caractère traditionnel de certains produits. Pas besoin d’une régionalisation de l’agence pour y arriver mais d’une concertation avec les représentants du secteur.”

Luc Watrin, Vice président provincial DéFI Liège

Dans la même rubrique
SAVE THE DATE – Meeting à Namur
ÉLECTIONS 2019 SAVE THE DATE - Meeting à Namur
Pont des Trous : DéFI veillera au respect du caractère médiéval du monument
Pont des Trous DéFI veillera au respect du caractère médiéval du monument
Réforme des provinces : DéFI dénonce la décision du Gouvernement wallon !
Réforme des provinces DéFI dénonce la décision du Gouvernement wallon !
Programme provincial DéFI de la province de Liège
Programme provincial DéFI de la province de Liège
Conseil général : La Charte de DéFI approuvée !
Conseil général La Charte de DéFI approuvée !
Une agence fédérale belge qui alerte l’étranger avant son ministre ? Pour DéFI, ça ne va pas !
Une agence fédérale belge qui alerte l’étranger avant son ministre ? Pour DéFI, ça ne va pas !